1905

La Lyre a vu le jour dans le climat tendu des élections bourgeoisiales de l’an 1904.

La bourgeoisie de Monthey, après un résultat serré devient radicale. Au sein de l’Harmonie les nouveaux majoritaires se félicitent à tel point de ce succès, que neuf membres moins enthousiastes et excédés par un cortège de couplets moqueurs et de quolibets frisant le mépris, renoncent à participer au traditionnel concert de Nouvel An. Fâché, le comité les pries alors de faire amende honorable. Il essuie un refus catégorique.

L’assemblée extraordinaire du 10 janvier 1905 constate l’insoumission de MM. Edouard, Joseph et Jules Donnet, Arthur et Edouard Vanay, Albert Detorrenté, Gustave Dubosson, Victor Guerraty, Emile Raboud et vote l’exclusion de ces neufs récalcitrants.

Le comité ne tarde pas à regretter son geste de mauvaise humeur et tente un essai de planification, les expulsés irrités et ulcérés considèrent la rupture comme définitive.

Les dissidents décident alors de fonder la Lyre Montheysanne. Plusieurs anciens et des musiciens de Collombey- Muraz viennent renforcer les Montheysans.
Les premiers statuts son adoptés et M. Aristide Martin est nommé premier président.

La séance du 10 juin 1905 consacre officiellement la fondation de la société et la cohésion est d’entrée parfaite. Elle donna son premier concert le 1er dimanche après Pâques devant le Café de la Paix, sous la direction du professeur Armin Sidler.

2005 et après

En 2005 la Lyre à fêté ses 100 ans et se fait très souvent remarquer lors de ses nombreuses sorties. Style musicale La Lyre a débuté sous une formation qu’on peut dire d’harmonie avec des clarinettes et des flûtes. 

Elle offrait un style de musique assez classique. Depuis quinze ans env. Les clarinettes se faisant rares, les dernières restantes ont accepté de laisser leur instrument au placard contre un saxophone. 

Et depuis lors le style a changé grâce à un directeur disjoncté à la grande joie des musiciens. La Lyre propose alors un programme fou….. Animation qui donne au public non seulement un plaisir pour les oreilles mais aussi pour la vue.

Avec des musiques de films avec projection cinématographique et même vu un chauve souris géante pour une musique d’épouvante.

Après tout ça, la société s’est un peu calmée. Jouant de nos jour avec une formation presque brass band, elle offre une musique un peu moins folle mais toujours très animée lors de ces concerts.

Elle reste aussi fidèle à elle même depuis pas mal d’année lors de défilés en proposant une façon de marcher assez différente par rapport aux autres sociétés, qui passe très à la vue du publique.

Suivez-nous également sur facebook


Login